Japon : Kyoto et Nara

KYOTO

Après le tumulte de la ville de Tokyo, Kyoto m’a paru être d’une grande quiétude. La ville aux mille temples regorge de beauté et de lieux chargés d’histoire. De plus, il est facile de s’y déplacer à vélo, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Nous avons commencé par poser nos valises et louer nos vélos dans le bike shop le plus proche, et sommes parties en escapade pour aller voir le pavillon d’argent. L’élégant temple bouddhiste Ginkaku-ji se trouve au pied de la montagne de l’est de Kyoto, tout proche de notre logement. L’enceinte du temple est une merveille minimaliste. Il faut prendre le temps de s’y promener, de passer par le jardin de sable, le jardin de mousse et d’admirer le pavillon d’argent bordé par un étang.

A environ une demi heure à vélo de là, au nord de la ville, se trouve le pavillon d’or. Le Kinkaku-ji est l’un des temples les plus connus au Japon et à raison. Ce temple zen est entièrement recouvert d’or et il se reflète dans le lac sur lequel il se trouve. Classé au patrimoine de l’UNESCO il est l’un des chefs-d’oeuvre immanquables de Kyoto.

img_5957

Après ces deux visites nous avons flâné dans les rues à la nuit tombée. On a élu un petit restaurant indien pour varier et sommes allées prendre un dessert au Bibliotic Hello. Une très jolie adresse qui nous a été recommandée avant de partir. D’un côté de cet endroit se trouve un café sur deux étages où l’on peut déguster une douceur tout en bouquinant l’un des livres mis à disposition et de l’autre côté une jolie boutique-pâtisserie. Le tout dans un cadre magnifique à la déco mi-vintage, mi-industrielle.

img_1781

Café Bibliotic Hello / adresse : 650 Seimei-chô, Nijô Higashi Iru, Yanagi no banba, Nakagyoku, Kyoto.

Le lendemain nous avons commencé par le quartier d’Higashiyama où se trouve le temple Sanjusangen-do. Un temple bouddhiste, grand pavillon de bois, dans lequel se trouve 1’001 statues. Ce temple est une pure merveille et il est parfois oublié des visiteurs car il est interdit d’y prendre des photos. Dans cette grande pièce se trouve 10 rangées de 100 statues qui entourent la plus grande représentation de Senju Kannon, la déesse de la compassion. Il y a, en plus de toutes ces sculptures de Kannon, 30 autres statues qui représentent les saints serviteurs de la déesse.

Puis, il faut se rendre dans le quartier de Gion. C’est la partie la plus fameuse et typique de Kyoto. Après avoir été une halte pour les pélerins, il est devenu le quartier des geishas. Il n’est pas rare encore aujourd’hui d’en croiser surtout à la nuit tombée. Il faut arpenter la rue Hanami-koji, s’arrêter dans l’un de ses délicieux petits restaurants et se laisser ensuite porter par ses pas pour une balade digestive. Sans doute mon quartier préféré de Kyoto.

img_6482

Le Nishiki Market, au centre de Kyoto est un célèbre marché japonais de nourriture qui offre tout un tas de spécialités locales. C’est une immersion dans un autre aspect de la culture. Ce grand marché s’étale sur 5 blocs de bâtiments. On y trouve une centaine de magasins principalement de produits alimentaires et des restaurants en tous genres. C’est une plongée dans les couleurs, saveurs et odeurs du pays.

img_5879

Et puis, bien-sûr, il faut se rendre au Fushimi Inari-taisha. Ce sanctuaire shinto a été fondé en 711 afin de célébrer les Dieux de l’agriculture. Le chemin pour s’y rendre est jaloné de 10’000 Torii. Ces portes traditionnelles  de couleur vermillon sont typiques des sanctuaires shintoïstes japonais, elles séparent le monde des hommes et le monde des Dieux. En bas de la vallée se touvent déjà quelques sanctuaires et la promenade sur la colline entre les Torii dure environ deux heures. Le renard Kitsuné est largement représenté ici car il est le messager et le gardien du temple du Dieu du riz  Inari.

img_4470

img_6489

img_6488

On ne peut pas passer par Kyoto sans goûter au matcha qui est une spécialité de la ville. On le trouve sous toutes ses formes, thé, glaces, gâteaux, matcha latte etc.

img_6490

NARA

À un peu moins d’une heure de train de Kyoto se trouve la petite ville de Nara connue notamment pour sa multitude de daims, nommés Shika au Japon, et son patrimoine classé à l’UNESCO. Depuis la gare JR Nara, il faut marcher un peu en suivant la rue piétonne pour se trouver devant le temple Todai-Ji et son grand Bouddha mesurant 18 mètres de haut. Puis, continuer sa route vers le parc avec nos amis les daims qui vivent là en totale liberté. Ils sont traités avec le plus grand respect car ils sont considérés comme les messagers des Dieux dans la religion shinto. Il y en a des centaines dans le parc de Nara-Kôen. Il y a d’autres temples à admirer à Nara mais nous avons préféré profiter d’un long moment de détente dans le parc, au soleil, sous les arbres en couleur que nous offre l’automne.

img_6197

Ce séjour à Kyoto était trop court pour que nous puissions voir tous les attraits de la ville sans courir. Nous avons dû faire des choix et n’avons pas eu l’occasion de voir la magnifique forêt de bambous ni la forêt aux singes. Certains temples nous ont aussi échappés mais il était préférable d’éviter l’overdose. Nous avons aussi pris le temps de flâner et de se perdre à vélo ce qui est fort agréable à Kyoto.

Prochain arrêt avant le retour : Hakone, dans les montagnes japonaises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s