Lectures de l’été

En général je dévore pendant l’été, mais comme cette année j’ai passé plus de temps sur les routes espagnoles que les pieds en éventail au bord de l’eau, j’ai un peu moins de matière à vous présenter. Cela dit, j’ai quand même deux grands coups de coeur de l’été :

img_2800

Le number one, est un nouveau petit pavé dont j’avais beaucoup entendu parler et pour lequel j’attendais d’avoir un peu de temps devant moi. Il s’agit d’Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie.
J’ai bien fait de le réserver pour les vacances parce qu’il n’est pas de ceux qu’on finit en 2 coups de cuillère à pot mais plutôt de ceux que l’on déguste page après page.

C’est l’histoire d’Ifemelu, une jeune nigérienne qui émigre aux états-unis pour les études. Elle laisse son grand amour au pays et passe une quinzaine d’années à tenter de se faire une place là-bas, jusqu’au jour où, en pleine crise existentielle elle décide de retourner chez elle au Nigeria et de renouer avec sa culture et son passé.

Chimamanda dépeint avec finesse ce que cela signifie que d’être africaine dans la société nord américaine qui est encore marquée par le racisme et l’esclavagisme. Son écriture est tantôt légère et drôle, tantôt grave et elle maîtrise le tout d’une main de maître. On a ici affaire à une histoire de migration, de retour aux sources mais aussi en toile de fond à une belle et grande histoire d’amour.

img_2763

Le deuxième roman m’avait été offert par une amie il y a quelques temps et il m’a fait de l’oeil l’autre jour depuis ma pile des livres à lire. Esprit d’hiver de Laura Kasischke est un roman plutôt glauque mais absolument impossible à lâcher en cours de lecture, et j’aime ça !

Le roman raconte l’histoire d’Holly. Une mère qui se réveille le matin de Noël et qui est soudainement plongée dans une sorte d’angoisse étrange. Dehors il fait froid et la tempête gronde, son mari n’est pas là car il est allé chercher de la famille à l’aéroport et Holly se retrouve seule à la maison avec sa fille Tatiana dont le comportement est étrange ce jour-là…

La tension monte en puissance au fil du roman et on se retrouve plongés dans un huis-clos qui met mal à l’aise et qui inquiète mais qui est affreusement addictif !

Les deux romans, dans des styles complètement différents, sont à lire et à offrir sans l’ombre d’une hésitation !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s