image Paris city guide

C’est malgré le climat étrange qui règne en ce moment sur Paris que je décide d’y passer quelques jours. A la base, ce long week-end devait avoir lieu il y a deux semaines mais les grèves des transports et les inondations ont eu raison de nous. Nous voilà donc, entre filles, en plein euro de foot mais motivées à dénicher les petites adresses qu’on aime tant pour les partager avec vous et à passer un week-end parisien sous le signe de l’optimisme !

Alors certes, les militaires lourdement armés par peur d’un nouvel attentat, les supporters avinés et la pluie ne nous ont pas facilité la tâche, mais nous avons su faire preuve d’abnégation et nous avons réussi à passer inaperçues lors du match France-Suisse.

On est arrivées à la gare de Lyon, toutes ensommeillées d’avoir pris le premier TGV du matin depuis Genève dans lequel j’ai étudié sérieusement le petit guide du Paris subjectif en 53 adresses d’Isabelle Boinot, et on s’est dirigées droit sur le café-restaurant du Train Bleu, qui se trouve dans la gare, pour déguster leur succulent cappuccino dans une ambiance Palais de Versailles. Alors oui, c’est chic et c’est cher mais c’est beau et c’est bon. On y trouve le petit goût suranné du Paris bourgeois de l’époque et, en plus, on a Lambert Wilson comme voisin de tablée. Jolie entrée en matière pour débuter le séjour.

Nous avons par la suite pris le taxi pour nous rendre à l’Hôtel Arvor, dans le 9ème. Une adresse à noter car notre week-end a été embelli par ce petit havre de paix en pleine ville. L’hôtel est joli, l’accueil est chaleureux et on s’y sent comme à la maison. On a même été chouchoutées lorsque le dernier jour, trempées par des rideaux de pluie, nous sommes venues nous réchauffer et nous consoler dans le salon d’entrée de l’hôtel. Nous n’avions plus de chambre mais nous avons pu faire sécher nos affaires, déguster thés et gâteaux offerts et se relaxer avant de repartir.

  • hotelarvor.com (Environ 150 euros la nuit. 15 euros de taxi depuis la gare. 6 euros par personne pour le petit déjeuner)

Dès le premier jour nous avons gambadé dans la ville, guidées par l’envie de tester les petites adresses qui nous ont été données par des connaisseurs.

On a d’abord commencé par le 3ème arrondissement. En cherchant le resto le Season, On est tombées sous le charme d’une petite librairie-galerie où l’on trouve des tas de livres géniaux, des magazines et des petits accessoires de choix. C’est le 0fr. Ils organisent aussi régulièrement des évènements dans la librairie. Ça vaut la peine d’aller faire un tour sur leur site.

Le midi au Season était absolument parfait. On est tombées juste au bon moment, le ciel nous offrait une éclaircie pour la terrasse et la foule est arrivée après nous. C’est tout simple et très sympa comme endroit. Les plats son faits maison et plutôt sain. On a testé leur tartine à l’avocat épicé et le naan au poulet. Un délice!

A quelques pas de là, dans une rue parallèle, il y a le Marché des Enfants Rouges. C’est une autre alternative pour le repas de midi. Ce petit marché original est composé de plein de stands de nourriture en tous genres. Il y a des menus japonais, libanais, italiens… et des produits du terroir. C’est un incontournable de la vie parisienne qui est également prisé des touristes.

Juste dans le coin c’est le quartier du Marais où il fait bon flâner. On s’est laissées porter par nos pas et avons fait plus de lèche vitrine que d’achats. Il faut dire que les charmantes boutiques du quartier sont assez chères. Caro a néanmoins succombé à l’achat de deux jolies paires de lunettes de soleil de chez Jimmy Fairly. Leurs lunettes sont dessinée et designées en France. Le concept de la marque est excellent et elles sont superbes !

Après ça on a eu envie de tester Le Loir dans la Théière pour un TeaTime. L’endroit est bohème et le choix de gâteau ne nous a pas laissé de marbre. Tant pis pour les fesses !

On a fini la journée par un souper à la Cevicheria Martel qui se trouve à 15-20 minutes à pied  de l’hôtel. J’ai tellement aimé l’endroit et les saveurs que j’y serais bien retournée dès le lendemain. L’endroit propose des ceviches qui se déclinent sous toutes ses formes : thon, daurade, saumon, poulpe, boeuf… Sincèrement, allez-y et n’oubliez pas de réserver à l’avance !

la-cevicheria

Les jours suivants on a fait d’autres belles découvertes dont un brunch au génial Institut de Bonté au bord du canal Saint-Martin. Ce sont de grandes tables en bois brut à partager avec d’autres dans une déco de ferme d’antan. Le matin on peut y prendre un simple petit déjeuner pour une dizaine d’euros avec tartines de pain bio et des confitures artisanales et, dès midi et quart, le brunch complet est ouvert. Je me suis régalée avec le pain-fromage, poulet maison et chaï latte. Le brunch est à 23 euros par personne. Attention, il vaut mieux aussi réserver !

Pour sortir, on a découvert Le Comptoir Général. Un lieu complètement atypique créé dans une ancienne étable et paré d’une déco coloniale. C’est un immense cabinet de curiosités. On peut y prendre l’apéro, aller y boire un verre et se trémousser sur de la musique afro (même le dimanche), y manger, chiner des objets hétéroclites et des livres ou alors également y bruncher. Il faut bien chercher pour le trouver. Il est juste à côté de l’Institut de Bonté, tout au bout d’une petite ruelle. L’entrée est faite d’un long couloir qui conduit aux différentes parties du lieu. Une fois dedans la curiosité s’empare de nous et on a envie d’aller fouiner partout.

Comme on a été plus que raisonnables au niveau du shopping jusqu’au dernier jour et qu’il pleut comme vache qui pisse avant le départ, on va quand même faire un tour aux Galeries Lafayette. J’ai profité des soldes pour m’acheter une charmante petite paire d’escarpins ouvertes mi-noires mi-dorées de chez Bocage. Puis on est retournées dans le Marais pour une dernière adresse de midi. Il s’agit du Café Pinson. Parfait petit endroit ou aller si on est végan ou du moins si l’on est attentif à ce que l’on mange. Selon la patronne Oui, il est possible de manger des plats bios, bons, beaux et healthy. Paris réussi !!!  Moi qui me traine avec la malbouffe et qui lutte jour après jour pour faire des efforts, j’ai eu l’impression là-bas que tout était simple et délicieux. Je suis ressortie ravie et motivée plus que jamais à changer mon mode de vie !

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, on est retournées à la gare de Lyon pour prendre notre TGV de retour, tout en se promettant d’y retourner tout bientôt, sous le soleil, sans grève et sans euro de foot !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s